Cliquez sur la bannière pour revenir à l'accueil


Réparation des meubles

Décirer un meuble

Si on veut teinter, peindre ou vernir un meuble ciré, il faut commencer par le décirer.
Plusieurs techniques sont possibles :
1/ Appliquer un décirant pour meubles.
2/ Lessiver avec de l'eau tiède additionnée de lessive Saint-Marc, puis rincer abondamment.
Certains bois, comme le chêne, foncent au lessivage, il faut ensuite les éclaircir avec un éclaircisseur.
3/ Eliminer la cire à l'essence de térébenthine (c'est le solvant des encaustiques traditionnelles).
4/ Dégraisser à l'essence minérale ou au trichloréthylène.

Nettoyer un vieux meuble

Un meuble ancien et sale, récupéré dans une grange, un grenier ou un hangar, doit avant tout être nettoyé.
Une seule technique : le lessivage en profondeur.
1/ Si possible mettre le meuble à l'extérieur ou dans une pièce équipée d'un écoulement d'eau au sol.
2/ Préparer une lessive forte avec de l'eau chaude et 50 g de lessive Saint-Marc par litre d'eau.
3/ Humecter plusieurs fois le meuble avec une éponge pour que la lessive pénètre dans la saleté.
4/ Frotter avec une brosse de chiendent.
5/ Rincer abondamment à l'eau claire.

Décaper un meuble ancien

Pour repeindre ou vernir un vieux meuble peint, il faut d'abord le décaper.
1/ Lessiver le meuble.
2/ Se protéger par de vieux vêtements, des bottes, des gants, des lunettes.
3/ Préparer une solution de potassium : 2 à 3 verres par litre d'eau chaude.
4/ Etaler abondamment la solution et laisser agir : le produit mousse.
5/ Frotter à la brosse de chiendent et, au besoin, gratter au couteau de peintre.
6/ Rincer très abondamment à grande eau.
On peut aussi utiliser des cristaux de soude ou un décapant à base de soude.

Eclaircir du bois

La teinte de certains bois fonce à la suite d'un lessivage ou d'un décapage : par exemple le chêne et le châtaignier noircissent tandis que le cerisier rougit.
Plusieurs produits, appliqués sur le meuble encore humide du rinçage, sont efficaces :
1/ L'eau oxygénée à 120 volumes (spécial ébénisterie).
2/ Les éclaircisseurs pour bois du commerce.
3/L'acide oxalyque ou sels d'oseille et verser dessus de l'eau bouillante.
Après action de l'un ou l'autre de ces produits, rincer abondamment.

Nettoyer des moulures de meubles

La saleté s'accumule au fond des moulures et il est difficile de l'en déloger.
1/ Frotter avec une petite brosse à poils fins mais rigides : une brosse à ongles ou une brosse à dents.
2/ Mouiller la brosse à l'eau savonneuse ou avec un mélange d'eau et d'alcool à brûler.
3/ Pour des saletés très résistantes, préparer une bouillie de lessive, enduire les moulures et laisser agir quelques minutes avant de rincer (si on laisse agir trop longtemps sur un meuble peint, la pâte décape la peinture).

Préparer une pâte à décaper

Pour nettoyer ou décaper les meubles anciens, on peut préparer une pâte à décaper moins agressive que les produits du commerce :
1/ Délayer 200 g de farine dans 1 litre d'eau et faire cuire en tournant.
Lorsque la pâte est épaisse, laisser refroidir.
2/ Délayer 200 g de lessive Saint-Marc dans 1 litre d'eau tiède.
3/ Mélanger la solution de lessive avec la colle de pâte afin d'obtenir un gel.
Cette pâte peut être appliquée sur les meubles.
En quelques minutes, elle nettoie, en quelques heures elle décape la peinture.

Nettoyer des ferrures de meubles

Quand c'est possible, démonter les ferrures pour les dérouiller.
Si le démontage est impossible ou délicat :
1/ Dépoussiérer ferrures et meubles à la brosse.
2/ Déposer autour des ferrures une couche épaisse de cire incolore qui formera un écran de protection pour le bois du meuble.
3/ Nettoyer les ferrures avec un chiffon imbibé de pétrole.
4/ Au besoin, appliquer un produit dérouillant.
5/ Frotter le métal à la laine d'acier.
6/ Lustrer les ferrures au chiffon doux.

Rénover un marbre blanc

Pour reblanchir un marbre blanc qui a jauni, procéder en trois temps :
1/ Blanchir.
Couper un citron en deux et saupoudrer la tranche de sel fin.
Frotter la surface du marbre avec la tranche de citron.
Recouper régulièrement le citron et le saler, pour frotter toute la surface.
L'acide du citron, adouci par le sel, attaque le marbre superficiellement et le blanchit.
2/ Rincer plusieurs fois à l'eau claire.
3/ Polir le marbre avec un produit de polissage spécial.

Polir le marbre

Un marbre dont la surface est un peu rugueuse peut être repoli :
1/ Poncer le marbre avec de l'abrasif à l'eau de carrossier.
Utiliser des abrasifs à grains de plus en plus fins au fur et à mesure du ponçage.
Poncer à la main avec une cale à poncer ou à la ponceuse vibrante.
2/ Dépoussiérer.
3/ Laver à l'eau savonneuse ou au savon noir.
4/ Rincer abondamment et sécher au chiffon.
5/ Lustrer à sec avec du blanc d'Espagne ou du talc et une lustreuse rotative en peau de mouton montée sur une perceuse.

Choisir une teinture à bois

On peut choisir entre différents types de teintures à bois :
1/ Les teintures à l'eau qui sont très solides à la lumière.
2/ Les teintures à l'alcool, plus faciles à appliquer régulièrement.
3/ Les teintures cirantes qui teintent et déposent une mince couche de cire.
4/ Les cires teintantes qui teintent moins mais cirent plus que les teintures cirantes.
5/ Les vernis teintants ou teintures vernissées : ils colorent et déposent une première couche de vernis.
Dans chaque type, les couleurs peuvent être mélangées entre elles.

Teinter les meubles

Avant d'être teint, un meuble a été décapé et il est parfaitement propre et dépoussiéré.
1/ Choisir la teinture.
2/ Faire un essai sur une partie cachée du meuble, à contrôler après séchage.
3/ Appliquer la teinture à la brosse plate (queue de morue) dans le sens des fibres du bois, en couche régulière.
4/ Laisser sécher.
5/ Poncer au papier de verre fin, toujours dans le sens du fil, pour couper les fibres de bois qui ont été redressées par la teinture.
6/ Au besoin, appliquer une seconde et une troisième couche de teinture.

Boucher les fentes de meubles

Fentes et éclats de bois peuvent être rebouchés et camouflés avec de la pâte à bois.
Les pâtes à bois du commerce sont fabriquées à partir de poussière de bois et de résines synthétiques.
1/ Choisir la couleur adaptée à celle du meuble ou prendre une pâte incolore qui sera ensuite teintée.
2/ Eliminer les débris de bois et dépoussiérer.
3/ Déposer la pâte à bois au couteau à mastiquer en la faisant bien pénétrer dans les trous et en la laissant déborder.
4/ Laisser sécher.
5/ Poncer au papier de verre fin.

Fabriquer de la pâte à bois

Si on ne dispose pas de pâte à bois on peut en fabriquer facilement en mélangeant de la sciure et de la colle à bois.
L'idéal est de disposer de la sciure du même bois que le bois à reboucher.
Selon l'aspect du bois, utiliser de la sciure de sciage ou de la sciure de ponçage, beaucoup plus fine.
1/ Mélanger la sciure avec de la colle vinylique blanche pour faire une pâte épaisse et assez sèche.
Attention !
la pâte doit être utilisée rapidement sinon elle sèche.
2/ Après application et séchage elle peut être colorée avec les teintures à bois.

Réparer une brûlure sur un meuble

Procéder en trois étapes :
1/ Par ponçage ou raclage (au racloir), éliminer la partie brûlée : le bois noirci a été attaqué dans la structure et doit être enlevé.
2/ Reboucher le trou avec de la pâte à bois.
3/ Teinter la pâte et uniformiser la surface du meuble.
Pour une petite brûlure, par exemple de cigarette, on peut, après grattage de la partie brûlée au cutter, teinter le trou à la teinture puis le reboucher avec de la colle époxyde transparente.

Réparer un placage qui cloque

Première méthode :
1/ Poser sur la cloque un morceau de bristol.
2/ Passer un fer à repasser chaud.
3/ Poser sur le bristol une cale de bois et un poids ou une serre-joint pendant une heure.
Deuxième méthode (si la première a échoué) :
1/ Inciser la cloque avec une lame de rasoir.
2/ Faire pénétrer un peu de colle vinylique sous la cloque.
3/ Lisser au doigt pour enlever le surplus de colle.

Enlever un placage de meuble

Pour enlever le placage d'un meuble récent :
1/ Superposer des feuilles de papier absorbant sur le placage.
2/ Poser sur ce matelas un fer à repasser très chaud.
3/ La chaleur fait fondre la colle et le placage cloque.
4/ Avec un ciseau de menuisier, soulever, petit à petit le placage décollé.
Si cette technique ne marche pas (en particulier sur de vieux meubles) : utiliser à la place du papier absorbant, une patte-mouille humide.
La vapeur produite par le fer sur la patte-mouille dissout la colle du placage.

Recheviller une armoire

Les armoires anciennes sont démontables et assemblées par des chevilles.
A force de démontages et remontages, certaines chevilles sont à remplacer :
1/ Enlever les vieilles chevilles en les chassant, par l'intérieur, avec un chasse-clou.
2/ Acheter des chevilles en chêne de section carrée.
3/ Abattre leurs arêtes au ciseau à bois.
4/ Enfoncer les chevilles au maillet de bois, par l'extérieur du meuble.
5/ Araser les chevilles à la scie à dos.
6/ Teinter les têtes de chevilles et les cirer comme l'armoire.

Réparer un tiroir qui coince

Plusieurs origines au blocage (l'âge et l'usage, l'humidité, un mauvais calage.), et plusieurs solutions :
1/ Si un meuble est mal calé, tiroirs et portes fonctionnent mal : caler le meuble.
2/ Pour savoir où le tiroir coince : frotter à la craie les glissières et le logement du tiroir.
Fermer et enlever le tiroir, la craie est déposée aux endroits qui frottent.
3/ Rectifier au rabot ou au papier de verre, le tiroir ou le meuble.
4/ Un petit frottement est supprimé en passant sur le tiroir de la paraffine ou un lubrifiant en pâte.

Poser un arrêt de tiroir

Si un tiroir sort facilement de son logement, il faut poser un taquet d'arrêt à l'arrière qui le bloque contre la traverse du meuble :
1/ Tailler un taquet de 6 x 2 cm dans du contreplaqué de 1 cm d'épaisseur.
2/ Visser le taquet sur l'arrière du tiroir, à l'intérieur, par deux vis l'une au-dessus de l'autre, pour qu'il dépasse de 2 cm.
3/ Dévisser la vis du haut et faire pivoter le taquet sur le côté.
4/ Mettre le tiroir en place.
5/ Par l'intérieur du tiroir, redresser le taquet et reposer la vis du haut.

Réparer des portes de meuble qui coincent

Plusieurs cas se présentent :
1/ Si les deux portes d'un meuble coincent (une en haut, une en bas), le meuble doit être calé pour en rectifier l'équerrage.
2/ Si dans un meuble à une porte, elle coince parce que ses jeux périphériques sont inégaux, le meuble est mal calé.
3/ Les deux portes d'un vieux meuble coincent en bas au centre, parce que la traverse est affaissée : placer en force, une entretoise au milieu de la façade du meuble.
4/ Une porte qui coince parce que le bois à travailler : démonter la porte et raboter le chant qui touche.

Dégauchir une porte de meuble

Si une porte de meuble est gauchie, un de ses angles touche le cadre tandis que l'autre baille.
Essayer de faire travailler le bois en sens contraire de la déformation :
1/ Placer entre le coin qui touche le cadre et celui-ci, un tasseau.
2/ Forcer le coin qui baille à rentrer dans le cadre, à l'aide d'un grand serre-joint, en plaçant une petite cale entre le serre-joint et la porte pour ne pas la marquer.
3/ Ne pas trop serrer au départ, puis serrer, jour après jour, en vissant le serre-joint.
Contrôler le résultat après une semaine.

Réparer une table bancale

Si une table est bancale, un de ses pieds est plus court.
Deux solutions :
1/ Coller sous le pied, le plus court, une cale à la bonne épaisseur.
2/ Recouper les 4 pieds :
a) positionner la table pour qu'elle repose bien sur ses trois pieds égaux ;
b) préparer un gabarit de coupe bien droit (un petit morceau de contreplaqué ;
c) reporter sur les 4 pieds la hauteur du gabarit ;
d) scier avec précision les pieds selon les tracés ;
e) coller, sous les 4 pieds, des cales de même épaisseur pour retrouver la hauteur d'origine.

Réparer un pied cassé droit

Un pied de meuble cassé droit ne peut être réparé correctement que si la cassure est nette, sans éclats de bois qui manquent.
Réparer par tourillonnage :
1/ Percer, bien au centre de chaque morceau cassé, un trou du diamètre du tourillon (1/3 de la section du pied) et d'une profondeur égale à la moitié de la longueur du tourillon plus 2 mm.
2/ Encoller le tourillon et les deux cassures avec de la colle vinylique.
3/ Enfoncer le tourillon dans les deux trous et faire coïncider les deux morceaux de pied.
4/ Poser le meuble sur ses pieds en le chargeant pendant le séchage.

Recoller un barreau de chaise

Un barreau rond de chaise tourne souvent parce qu'il a séché.
1/ S'il n'est pas possible de sortir le barreau, faire couler de la colle vinylique dans les mortaises du barreau et laisser sécher.
2/ Si le barreau peut être enlevé :
a) à la scie fine, faire une entaille de 15 mm en bout du barreau ;
b) tailler un petit coin de bois triangulaire de la longueur de la mortaise du pied et de la largeur du barreau ;
c) enfiler le coin dans l'entaille réalisée (il doit dépasser d'environ 5 mm) ;
d) encoller le trou du pied ;
e) enfoncer le barreau au maillet.

Recoller des assemblages de chaise

Avec le chauffage, les chaises sèchent et leurs assemblages prennent du jeu et se décollent :
1/ Démonter les assemblages décollés.
2/ Gratter les traces de vieille colle.
3/ Enduire de colle vinylique et remonter la chaise.
4/ Si un jeu est très important, tailler une cale mince, l'encoller et la glisser, entre le tenon et la mortaise, lors du remontage.
5/ Pour les assemblages qui ne peuvent être démontés : faire couler de la colle dans le jeu.
6/ Serrer tous les assemblages pendant plusieurs heures avec de grands serre-joints.

Renforcer des assemblages


Les assemblages de vieux meubles ont souvent du jeu ce qui met en péril la résistance du meuble.
1/ Lorsque les assemblages sont apparents : recoller et caler.
2/ Quand les assemblages sont cachés, les renforcer avec des pièces de quincaillerie : équerre plate, équerre de chaise, patte en T, etc.
Ces pièces percées de trous fraisés (pour vis à tête fraisée), sont faciles à visser après avoir fait des avant-trous à la pointe carrée.
On peut, pour les rendre moins visibles, les encastrer.

Serrer les pieds d'une chaise

Quand on a réparé les assemblages des pieds d'une chaise, il faut assurer un serrage pendant le séchage de la colle :
1/ Faire plusieurs tours de ficelle solide autour des pieds, à hauteur des barreaux, en intercalant des morceaux de carton pour ne pas marquer le bois.
2/ Réaliser un tourniquet :
a) glisser entre les spires de la ficelle une petite barre de bois ;
b) tourner la barre pour tendre la ficelle au maximum ;
c) coincer le tourniquet sous un barreau ou le maintenir par un anneau de ficelle passé dans un pied.